top of page
  • Marc Reisinger

Aux sources de la bio-terreur

Dernière mise à jour : 26 mai 2023

Marc Reisinger, 21 janvier 2023

“We are all being played”, Robert Kennedy Jr

Il apparaît de plus en plus que la “mère de toutes les batailles”, la source de la Terreur pandémique et vaccinale du Covid-19, se situe dans le “complexe industriel de la biodéfense” initié par l’armée et les services de renseignement américains (voir mon article précédent: «Le rôle de l’armée américaine dans la vaccination» https://vk.com/@763054622-role-de-larmee-americaine-dans-la-vaccination-covid).


Robert Kennedy Jr analyse cette question dans le chapitre 12 de son ouvrage magistral : “Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma : leur guerre mondiale contre la démocratie et la santé publique”.


A l’origine du complexe de la biodéfense se situe l’escroquerie à l’anthrax, qui a permis de faire passer “le budget de la biodéfense américain de $137 millions en 1997 à $14,5 milliards pour 2001-2004” (R.Kennedy Jr)


Pour rappel, voici comment s’est déroulée la mise en scène de l’anthrax, décrite dans mon livre: Marc Reisinger, “Le 11 Septembre a-t-il eu lieu?” (Ed. Amazon, 2018)

“Le PATRIOT ACT (“Providing Appropriate Tools Required to Intercept and Obstruct Terrorism”) est un texte législatif de 342 pages, sorti des tiroirs de la Maison Blanche immédiatement après le 11 Septembre, réduisant certaines libertés fondamentales, et renforçant le pouvoir des agences de renseignement.


Il a été adopté par le Congrès sans débat, et sans même avoir été mis à la disposition de ses membres avant le vote. Le procureur général John Ashcroft insistait pour que le Congrès vote ce texte dans les trois jours, sans quoi il pourrait être tenu pour responsable de toute nouvelle attaque terroriste. Qui aurait osé ne pas se montrer «patriote» dans ces circonstances ?


Surtout après que deux sénateurs – qui avaient initialement remis la procédure en question – furent calmés par les courriers piégés à l’anthrax qu’ils reçurent : 31 personnes furent contaminées et les bureaux du Congrès évacués.


En 2008, on a finalement découvert que ces bacilles d’anthrax provenaient du laboratoire militaire de Fort Detrick, Maryland, le même laboratoire qui affirmait en 2001 que l’anthrax provenait des armes biologiques (imaginaires) de Saddam Hussein.”


Post Scriptum

"Le fait que le FBI lui-même affirme que la pire attaque à l'arme biologique de l'histoire des États-Unis a été perpétrée par un scientifique de l'armée américaine dans un laboratoire de l'armée américaine jette un éclairage important sur le type de recherches menées par le gouvernement américain sur les armes biologiques et sur les affirmations contradictoires concernant les origines de la pandémie du Covid-19." Glen Greenwald, 26 mai 2023


Références:

“Anti-Terrorism Bill NOT Available For House Review Before Vote!”, Washington Times Insight Magazine, 10/11/2001

Glenn Greenwald, “Vital unresolved anthrax questions and ABC News: A top U.S. government scientist, suspected of the anthrax attacks, commits suicide. ABC News knows who is responsible for false reports blaming those attacks on Iraq, but refuses to say”, Salon, 1/8/2008.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page