top of page
  • Marc Reisinger

Oui l'armée israélienne est unique



J'aime discuter avec un interlocuteur bien informé qui ne s'emporte pas. C'est pourquoi j'ai posé la question suivante à ChatGPT:


"Quels sont les exemples historiques de forces armées agissant pour préserver des civils dans des conflits autres que le conflit israélo-palestinien?"

-------------------------------------------------------------------------------------------------- RÉPONSE :


Il existe plusieurs exemples historiques où les forces armées ont agi pour protéger des civils dans des conflits autres que le conflit israélo-palestinien. En voici quelques-uns :


* Bosnie-Herzégovine (1990s) : Pendant la guerre en ex-Yougoslavie, les forces de l'ONU, notamment la FORPRONU (Force de Protection des Nations Unies), ont été déployées pour protéger les civils, mettre en place des zones de sécurité et fournir de l'aide humanitaire.


* Rwanda (1994) : Bien que le génocide rwandais ait été largement marqué par l'échec de l'intervention internationale, certaines forces ont tenté de protéger les civils. Les forces belges, par exemple, ont tenté de sauver des civils rwandais, bien que leurs efforts aient été entravés par des ordres contradictoires.

* Timor oriental (1999) : L'intervention internationale, y compris les forces de maintien de la paix dirigées par l'ONU, a été déployée pour protéger la population de Timor oriental contre la violence et l'oppression pendant la transition vers l'indépendance.


* Sierra Leone (années 1990 et début des années 2000) : Les forces de maintien de la paix, y compris les troupes britanniques, ont été déployées pour mettre fin à la guerre civile et protéger les civils contre les atrocités commises par des groupes armés.


* Kurdistan irakien (années 1990) : La zone d'exclusion aérienne établie par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France a aidé à protéger la population kurde contre les attaques du régime de Saddam Hussein.


Dans ces situations et d'autres, les forces armées ont été déployées dans le cadre de missions de maintien de la paix ou d'interventions humanitaires pour protéger les civils, mais leur efficacité a parfois été limitée par des contraintes politiques, des mandats flous ou des obstacles opérationnels.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Aucun des cas cités par ChatGPT n'implique une protection des populations civiles attaquées par l'armée assaillante. De plus les protections invoquées étaient notoirement inefficaces.


BOSNIE : "Après avoir assiégé la ville de Srebrenica, en Bosnie-et-Herzégovine, l’armée de la République serbe de Bosnie l’investit le 11 juillet 1995. Même si cette ville avait été décrétée « zone protégée » par les Nations unies, les soldats se livrent à un massacre, tuant plus de 5000 personnes, en plus des milliers de morts faits par les combats."


RWANDA : "Dès le soir du 7 avril, le ministre CVP de la Défense Léo Delcroix devait déclarer que « le souci unanime du gouvernement avait été de retirer les troupes ». Ne voulant pas porter seule le poids de cet abandon, la Belgique fit aussitôt campagne auprès de plusieurs membres du Conseil de sécurité, insistant pour que la Minuar tout entière se retire complètement du Rwanda et elle obtint l’appui des Américains qui refusèrent longtemps d’utiliser le terme génocide." (Le Soir)


J'en déduis que:


1) ChatGPT est accro au politiquement correct.


2) L'armée israélienne représente un cas historique unique dans ses efforts de protection des populations civiles.

77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page