top of page
  • Marc Reisinger

Les véhicules électriques sont plus inflammables que les autres

Dernière mise à jour : 20 août 2023


La batterie d’une voiture électrique pourrait être à l’origine de l’incendie

du Freemantle Highway (AFP)


"PLUTOT FAUX" estime Le Soir, dans un article énumérant pourtant les faits suivants:


"Mercredi matin, le cargo Fremantle Highway a pris feu au large des Pays-Bas. Le navire de 18.500 tonnes transportait 3.000 véhicules, dont 25 électriques. Le feu s’est embrasé tellement rapidement que les pompiers n’ont pas été en mesure de grimper à bord. Les flammes continuent de se propager et l’incendie devient de plus en plus difficile à éteindre. Aucune information n’a été officiellement communiquée, mais l’une des voitures électriques pourrait être à l’origine du drame."


"En 2018, un cargo comportant 3.500 véhicules (dont des électriques) a pris feu dans l’océan Pacifique, causant la mort de cinq membres d’équipage. Deux ans plus tard, c’est en Floride qu’un navire a brûlé avec les 2.500 voitures qu’il transportait, à cause d’une batterie mal déconnectée. En 2022, le Felicity Ace ne s’est pas contenté de s’embraser, mais a également coulé au fond de l’Atlantique, avec plus de 4.000 voitures à son bord. La cause de cet incendie n’a pas été déterminée avec certitude, mais le navire transportait, lui aussi, des engins électriques."


"Plusieurs armateurs (qui s’occupent de l’exploitation commerciale des porte-conteneurs) ont d’ailleurs interdit les voitures hybrides et électriques à bord."


Pourtant , d'après le Soir, "selon l’Association américaine de protection contre les incendies (NFPA – National Fire Protection Association), les incendies liés à l’électrique ne sont pas plus fréquents, et les batteries ne sont pas plus dangereuses."


Curieux, j'ai fait une petite recherche et, selon les données de l'Agence Bruxelles Environnement, il y avait environ 8 800 voitures électriques immatriculées à Bruxelles en décembre 2021. Les pompiers de la région bruxelloise ont dû intervenir dans 19 incendies de véhicules électriques en 2021, ce qui donne une fréquence d'incendie de véhicules électriques d'au moins 20 pour 10,000, un chiffre que vous ne trouverez sans doute nulle part (supérieure aux incendies de voitures à essence ou diesel 13/10.000, selon l'Agence nationale de la sécurité routière américaine).


De plus, "lorsqu’une d’entre elles s’embrase, l’incendie dure généralement plusieurs heures, voire plusieurs jours. Tesla estime qu’il faudrait entre 11.350 et 30.300 litres d’eau pour éteindre une batterie électrique enflammée. Afin d’éviter le gaspillage d’eau inutile, les pompiers de Bruxelles « plongent le véhicule dans un container rempli d’eau pendant un ou deux jours, et attendent que la réaction chimique se termine ». Cette procédure permet de n’utiliser « que » 2.000 litres d’eau, qu’il faut ensuite traiter et dépolluer de toute substance toxique."



16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page