top of page
  • Marc Reisinger

Décès liés au vaccin Covid : une vérité qui dérange


Le pre-print d'une étude sur la relation entre vaccination Covid et décès soudain publiée sur le site de la prestigieuse revue médicale Lancet a été retirée dans les 24 heures.

L'article conclut à une forte probabilité de lien de cause à effet entre les vaccins COVID-19 et les décès et appelle à d'autres enquêtes urgentes pour vérifier ces conclusions.


Un débat : c'est ce qu'on appelle la science depuis le 18e siècle. Que nenni, c'est fini ça: aujourd'hui, on supprime !


Voici la traduction de l'abstract, re-publiée sur le site Zenodo.

 

EXAMEN SYSTÉMATIQUE DES RÉSULTATS DE L'AUTOPSIE DANS LES DÉCÈS SURVENUS APRÈS LA VACCINATION CONTRE LE COVID-19

Nicolas Hulscher, BS ; Paul E. Alexander, PhD ; Richard Amerling, MD ; Heather Gessling, MD ; Roger Hodkinson, MD ; William Makis, MD ; Harvey A. Risch, MD, PhD ; Mark Trozzi, MD ; Peter A. McCullough, MD, MPH


Contexte : Le développement rapide et le déploiement à grande échelle des vaccins COVID-19, associés à un nombre élevé de rapports d'effets indésirables, ont suscité des inquiétudes quant aux mécanismes possibles de lésion, notamment la distribution systémique des nanoparticules lipidiques (LNP) et de l'ARNm, les lésions tissulaires associées aux protéines de pointe, la thrombogénicité, le dysfonctionnement du système immunitaire et la cancérogénicité. L'objectif de cette revue systématique est d'étudier les liens de causalité possibles entre l'administration du vaccin COVID-19 et le décès à l'aide d'autopsies et d'analyses post-mortem.


Méthodes : Nous avons recherché tous les rapports d'autopsie et de nécropsie publiés concernant la vaccination par le COVID-19 jusqu'au 18 mai 2023. Nous avons initialement identifié 678 études et, après avoir vérifié nos critères d'inclusion, nous avons retenu 44 articles contenant 325 cas d'autopsie et un cas de nécropsie. Trois médecins ont examiné indépendamment tous les décès et ont déterminé si la vaccination COVID-19 était la cause directe du décès ou si elle y avait contribué de manière significative.


Résultats : Le système organique le plus impliqué dans les décès associés au vaccin COVID-19 était le système cardiovasculaire (53 %), suivi du système hématologique (17 %), du système respiratoire (8 %) et de plusieurs systèmes organiques (7 %). Dans 21 cas, trois systèmes organiques ou plus ont été touchés. Le délai moyen entre la vaccination et le décès était de 14,3 jours. La plupart des décès sont survenus dans la semaine suivant la dernière administration du vaccin. Au total, 240 décès (73,9 %) ont été jugés de manière indépendante comme étant directement dus à la vaccination par COVID-19 ou y ayant contribué de manière significative.


Interprétation : La cohérence entre les cas étudiés et les effets indésirables connus du vaccin COVID-19, leurs mécanismes et la surmortalité associée, associée à la confirmation de l'autopsie et à l'évaluation du décès par le médecin, suggère qu'il existe une forte probabilité de lien de cause à effet entre les vaccins COVID-19 et le décès dans la plupart des cas. D'autres enquêtes urgentes sont nécessaires pour clarifier nos conclusions.

185 vues0 commentaire

コメント


bottom of page